Vin bio : ce qu’il faut savoir

La consommation du vin bio est de plus en plus fréquente en Europe mais, en quoi consiste exactement un vin bio ? Pour qu’un vin soit considéré bio, il doit avoir été produit sous certaines conditions que nous découvrirons dans les lignes qui suivent.

Quelles sont les caractéristiques générales du vin bio ?

En premier lieu, pour qu’un vin entre dans la catégorie de vin bio, il doit provenir des terres de vignes abonnées avec des engrais organiques naturels, surtout ceux qui sont d’origine végétale. De même, on admet l’utilisation de fumier et de compost. L’emploi des produits minéraux, surtout des engrais azotés, est interdit afin de permettre une bonne conservation de la flore microbienne du sol. Ainsi, la fertilité de la terre est préservée et on évite la contamination du terrain, de l’eau et de l’atmosphère avec des produits toxiques.

D’autre part, dans la production du vin bio, lorsqu’il s’agit de combattre les insectes, on utilise des phéromones et des sels minéraux comme le sulfate de cuivre et le soufre, au lieu de pesticides synthétiques.

Une autre caractéristique des vins bio est qu’on n’emploie pas de machines agricoles pour les travaux de semence, de culture et de récolte. Tout le procès est manuel. De plus, les vins bio possèdent plus d’antioxydants que les vins traditionnels.

Quelle est la saveur des vins bio ?

Les vins bio possèdent une touche qui les différencie des autres. En effet, ils sont parfois plus savoureux que les vins traditionnels même s’ils ne sont pas plus mûrs. Par exemple, un bon vin blanc bio laissera une trace de saveurs plus dense qu’un vin blanc traditionnel.

C’est le cas des vins du territoire angevin, de Richard Leroy ou de Stéphane Bernaudeau. Ces vins montrent un équilibre de saveurs parfait, ni trop sucré, ni trop brûlant. De plus, on peut sentir la qualité des raisins provenant des vignes biologiques.

La minéralité des vins bio

Lorsque le sol des vignes n’est pas traité avec des produits chimiques comme c’est le cas des sols des vignes écologiques, il est plus riche en minéraux. D’où cette particularité saline des vins bio que l’on ressent surtout dans les vins blancs.

Enfin, ceux qui produisent un vin bio méritent notre reconnaissance étant donné qu’ils pensent non seulement à eux-mêmes, ils pensent aussi à la planète, aux générations futures, aux personnes chargées de prendre soin des vignes qui ne devront plus utiliser des produits chimiques pouvant leur faire du mal et bien sûr, aux consommateurs de leurs vins.