VdV#50 Contribution du président

J’avais choisi le thème des 50 alors il fallait que j’en profite !

J’ai de grands souvenirs de rouges en 50 cl, particulièrement chez Yannick Amirault et au Domaine Jamet, mais je suis né non loin de Sauternes et j’ai grandi avec des liquoreux girondins dans la cave (et sur la table) alors pour mes 50 ans, pour la cinquantième session des Vendredis du Vin, pour honorer Lisa Roskam (qui a lancé avec moi les VdV en s’inspirant des ses amis américains et qui a un certain goût canadien pour les vins sucrés), je n’ai pas résisté à la facilité de boire du sucre résiduel de raisins fermentés.

Si les girondins pratiquent la mise en 50 cl pour certaines cuvées de liquoreux, je ne pouvais quand même pas me limiter à mon département de naissance et de jeunesse, il fallait que je revienne sur un demi-siècle (si si chez nous c’était pas du champ’ qu’on mettait sur le bout de la langue du bébé mais bien du sauternes ou appellation voisine) de dégustations !

Après une bonne sélection ce n’est pas moins de 11 bouteilles qui s’alignent pour cette dégustation, il faut donc demander l’avis de l’entourage pour faire un choix. Et moi qui suis porté sur les accords mets-vins, ne dois-je pas me pencher sur le sujet avant de valider ces choix ?

M’enfin, je suis le Président (certe éphémère) ! Et c’est la troisième fois pour les Vendredis du Vin, alors je connais la musique, la complainte des retardataires et des pas-inspirés-par-le-thème, les chants du peuple qui se révolte en espérant un prochain président plus favorable à ses approvisionnements. Je sais surtout que je vais me délecter en lisant les articles des participants, finalement plus qu’en dégustant mes flacons de 50 cl.

Joyeux 50 à toutes et tous !

Ci-après mes notes de dégustations saisies en direct et non retouchées (comme la photo)

Coteaux du Loir – Domaine de Bellivière – Haut-Rasné 2002 (13,5%)

Nez de coing, bouche idem, volume limité mais bonne persistance, servir de préférence à 13-14°, belle acidité.

Muscat de Rivesaltes – Clos des Camuzeilles – 2005 (15,5%)

Nez d’infusion tilleul-menthe, acidité, vivacité, court mais plein de fraîcheur.

(Auvergne) Vin de Table – Domaine Sauvat – Gourmandise d’Automne (13,5%)

Nez compliqué, coing et framboise jaune, court mais original.

(Anjou) Vin issu de raisins surmûris – Domaine Saurigny – S (11%)

Explosif, perlant, concentré, légèrement oxydé, persistant. Résiste même à un cigare !

2 thoughts on “VdV#50 Contribution du président

  1. Pingback: Touti riquiqui, maousse costo !! | mascoris

  2. Pingback: VdV#50 Le compte-rendu : coups de canon de 50, du gros calibre ! | Laurent Baraou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *