Le coprin chevelu sans alcool (attention au syndrome coprinien)

Si vous avez la chance de tomber sur de jeunes coprins chevelus (avec on sans copains chevelus ou quadrupèdes chevrotants – caprins – à poils longs), profitez-en !

M3367S-4507

Ce champignon blanc à lamelles pousse très vite et ne se conserve pas, de plus, seuls les jeunes spécimens sans traces noires sont bons (et excellents) à consommer. Ce champignon se trouve surtout sur les terres grasses et fumées ; en France du printemps à la fin de l’automne. Évitez de le ramasser au bord des routes ou sur les terrains pollués par des traitements car c’est – encore plus que les champignons en général – un aimant à métaux lourds.

M3367S-4507

Il faut « malheureusement » éviter d’associer la consommation d’alcool à celle de ce champignon car la coprine est responsable chez certaines personnes (il serait dommage qu’il y en ait parmi vos convives) de troubles pouvant être sérieux (rarement). Donc pas d’accord avec un vin.

M3367S-4507

Ce champignon est excellent cru coupé en lamelles avec un filet d’huile d’olive et quelques gouttes de jus de citron. Il est aussi délicieux coupé en moitié avec une noisette de beurre et une pincée de sel juste avant d’être passé sous le grill du four. En plat, poêlé en douceur dans du beurre puis recouvert du déglaçage à la crème fraîche, c’est un régal. Et même en dessert il vous séduira en beignets sucrés !

M3367S-4507

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *