VdV#50 Le compte-rendu : coups de canon de 50, du gros calibre !

Reprenons le principe des Vendredis du Vin : dégustations partagées via le net autour d’un thème fixé par un(e) président(e) mensuel éphémère. Tous les outils sont bons pour échanger mais la priorité devrait rester aux blogs et donc les commentaires être liés aux articles de chacun(e) sur ces supports plutôt que sur les réseaux sociaux. Évidemment certains participants n’ont pas de blogs personnels mais ils peuvent faire héberger leurs textes par des amis blogueurs ou par le président du mois. Si je précise tout ça c’est parce que Facebook (outil bien pratique) a pris une trop grande importance à mes yeux concernant les vendredis du vin. Des auteurs y publient leurs participations et les commentaires sont presque tous publiés suite aux liens placés sur les murs du groupe Facebook des VdV et celui de l’événement Facebook créé pour chaque session. Alors merci de commenter (un peu) les articles des participants sur leurs blogs respectifs.

Revenons au compte-rendu de cette 50ème session des Vendredis du Vin dont l’objectif (fixé par le président moi-même) était de déguster des vins sortis de bouteilles de 50 cl ; ce qui éliminait fort heureusement la trouvaille d’Iris.

Rémy Bousquet nous a illustré cette session avec humour.

Pour être sûr de ne pas être en retard, le couche-tôt Michel Smith a publié dès le jeudi soir.

Le Ministre Jacques Berthomeau replace le nombre 50 dans l’histoire.

Le Professeur Daniel Sériot fait dans les accords mets-vins tout en 50 (avec sa douce Isabelle en cuisine).

Aurélien Litron qui se cache sous le pseudo Doc Adn (alias Adnane), décale ses bouteilles (pour un demi-litron).

Isabelle Perraud n’a pas attendu de mettre son premier vin en 50 cl et nous livre une bouteille rare.

Iris Rutz-Rudel « triple R » (pas uniquement pour son accent) nous fait une fleur (ben non, ça c’était pour les VdV#49) en choisissant des douceurs de sa région.

Solène Legal n’a pas son égal, mais juste sur Facebook.

Franck Kukuc rejoint le clan des vinovendredistes aussi sur Facebook.

Eric Leblanc se la pète sur le fruit et sans col (mais avec alcool).

Le Docteur Olif (Grosjean Olivier sur sa plaque) fait pas l’inventaire à moitié !

Théophile Milan, fils d’Henri, nous renvoie vers l’Italie, mais Gilles Hourquet, lui, n’a pas de suite apprécié un autre vin du même domaine (mais de cépages différents) et ce dernier a finalement opté pour un Alsace de Julien Meyer (Gewurztraminer VT 2006).

Pendant ce temps, le président éphémère (de tous les vices) trouve le temps de boire.

Anne Graindorge se vante de mettre une taille 50 (je la connais elle en est loin).

Patrick Böttcher, qui n’est ni un dangereux boucher belge, ni un fournisseur de pharmacie pour cycliste, mais seulement un monomaniaque de l’Alsace (en fait pas vraiment mais c’est ce qu’il titre), comte (et décompte) les quilles de son groupe de joueurs belges.

Vincent Pousson (pas mamie dans les ortolans) trouve 50 cl loin vers le sud.

David Faria est bicéphale mais se coupe en Deu (Jean-François) pour cette demi-centième.

Olivier Mercier (encore un belge) évoque sur FB un souvenir d’avant son gros rhume.

Eva Robineau pousse le 50 jusqu’à le déclamer avec bonheur.

Catherine Champeaux est une femme de vins et le prouve en montrant son grain de beauté.

Antoon Laurent nous propose un dessert sur Facebook.

Olivier Lebaron évoque mon « voisin » vigneron normand.

Sylvain Tourrière met du midi dans son vin de 50.

« Zinzins du zinc » opte pour la douceur d’un blanc

Raphaël Gonzales fait du teasing dès le vendredi pour nous livrer ses commentaires un peu plus tard.

Philippe Rapiteau est en retard, il avait prévenu… Et il fait dans le litron de 2 fois 50.

Steven Defour (encore la Belgique mais un peu moins francophone) trouve le point G.

Véronique Attard du Mas Coris évite le « danger » du Bel Hazard pour prendre d’autres risques.

C. Authier pour Le vin des cousins, nous offre une belle histoire.

Daniel Bernou joue l’ignorant en qualité de petit nouveau.

Finalement 50 c’est bien jeune ; même si j’ai déjà rencontré dans le monde réel les 2/3 particiDanielpants (sans compter les dégustateurs associés) de ce VdV et que ça me donne l’impression d’être un ancien…

2 thoughts on “VdV#50 Le compte-rendu : coups de canon de 50, du gros calibre !

  1. Pingback: VdV#50 Le compte-rendu : coups de canon de 50, du gros calibre ! | Laurent Baraou | Vendredis du Vin | Scoop.it

  2. Pingback: Vendredis du Vin #50: 50cl – le compte rendu « Vendredis du Vin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>